Performance

Performance Ségur 2017

 “Piège à temps”

Attachés nous sommes, dans une croissance insondable, piégés par le vivant.
Liés à ce que nous voyons de la nature, enivrés par des liens invisibles couleur sang.
Sans secours, nous restons attachés à un passé, inconscients.
Pourquoi nous attachés à une nature oubliée ?
Pourquoi sommes nous si nostalgiques de ce que nous ne connaissons plus ?Pour nous libérer d’un présent d’éveil sans cesse esquivé ? Quelle orientation choisissons nous ?
En croissance nous sommes, liés par dépendance, à un l’outil sensé nous libérer.
Occupés, nous fuyons le sens offert par le présent, tel des anguilles prises aux pièges.
Combien de ritournelles envahissent nos mémoires distraites par l’oubli ?Traire les mamelles du festin pour nous apaiser ? Nous rassasier d’une ivresse promise et trop souvent restée due ?
Corps sans tête, corps sans images, images sans corps devenues pures informations.
Sa représentation fut bien longtemps modelée par des conventions communes.
Peut on construire l’image d’un corps quand on ne sait plus à qui il appartient ?